1 mars 2022

Axens investit 8 M€ pour relocaliser un atelier à Salindres

Fournisseur de catalyseurs pour les acteurs de l’énergie, Axens lancera en 2023 à Salindres la construction du premier atelier français de production d’acide organique biosourcé.

Coût : 8 M€. « Capable de produire 1 000 tonnes par an, il créera 4 à 5 postes en 2024 », a précisé le directeur Henri Thomas à La Lettre le 24 février. Axens se passera alors de son fournisseur chinois. Une relocalisation qui bénéficie d’une aide de l’État de 1 M€. Axens ouvrira à l’été 2022 l’atelier de catalyseurs Ceven (capacité de 5000 t/an), mais cet investissement de 28 M€ (aide France Relance : 2,9 M€) pourrait ne pas créer d’emplois car l’usine (420 salariés) est en activité partielle de longue durée à cause de la chute du marché pétrolier.

« Si l’idée est de rajouter du personnel pour l’exploitation de Ceven, nous attendons de voir comment se passe l’année 2022, explique le directeur de l’usine Axens, qui se montre prudent : 
Si les pays moteurs pétroliers repartent, l’incertitude Covid reste très forte. » Depuis 2021, Axens fait appel au dispositif « Activité partielle de longue durée » (APLD) avec une réduction moyenne de 10 %  du  temps de travail, et il l’a prolongé sur 2022. Filiale d’IFP Énergies Nouvelles, Axens (siège à
Rueil-Malmaison) a réalisé un chiffre d’affaires 2020 de 517 M€, en baisse de 18 %. Le résultat d’exploitation avait chuté de 38 % à 26,6 M€ mais le bénéfice net était monté de 39 % à 35 M€.

 

Nos actualités
L'industrie européenne se mobilise pour restaurer sa compétitivité

L'industrie européenne se mobilise pour restaurer sa compétitivité

Forindustrie 2024, vers une nouvelle aventure...

Forindustrie 2024, vers une nouvelle aventure...

Arrivée de Stéphane BERGAMINI, Délégué Général France Chimie Méditerranée et Novachim

Arrivée de Stéphane BERGAMINI, Délégué Général France Chimie Méditerranée et Novachim