1 mars 2022

Axens investit 8 M€ pour relocaliser un atelier à Salindres

Fournisseur de catalyseurs pour les acteurs de l’énergie, Axens lancera en 2023 à Salindres la construction du premier atelier français de production d’acide organique biosourcé.

Coût : 8 M€. « Capable de produire 1 000 tonnes par an, il créera 4 à 5 postes en 2024 », a précisé le directeur Henri Thomas à La Lettre le 24 février. Axens se passera alors de son fournisseur chinois. Une relocalisation qui bénéficie d’une aide de l’État de 1 M€. Axens ouvrira à l’été 2022 l’atelier de catalyseurs Ceven (capacité de 5000 t/an), mais cet investissement de 28 M€ (aide France Relance : 2,9 M€) pourrait ne pas créer d’emplois car l’usine (420 salariés) est en activité partielle de longue durée à cause de la chute du marché pétrolier.

« Si l’idée est de rajouter du personnel pour l’exploitation de Ceven, nous attendons de voir comment se passe l’année 2022, explique le directeur de l’usine Axens, qui se montre prudent : 
Si les pays moteurs pétroliers repartent, l’incertitude Covid reste très forte. » Depuis 2021, Axens fait appel au dispositif « Activité partielle de longue durée » (APLD) avec une réduction moyenne de 10 %  du  temps de travail, et il l’a prolongé sur 2022. Filiale d’IFP Énergies Nouvelles, Axens (siège à
Rueil-Malmaison) a réalisé un chiffre d’affaires 2020 de 517 M€, en baisse de 18 %. Le résultat d’exploitation avait chuté de 38 % à 26,6 M€ mais le bénéfice net était monté de 39 % à 35 M€.

 

Nos actualités
Nos adhérents recrutent

Nos adhérents recrutent

La biotech Medincell obtient 40 M€ de crédit européen

La biotech Medincell obtient 40 M€ de crédit européen

CAPSUM : des herbes médicinales pour les cosmétiques biologiques vont pousser sur des fermes verticales intelligentes…

CAPSUM : des herbes médicinales pour les cosmétiques biologiques vont pousser sur des fermes…